LA FEERIE DU SALAR D UYUNI !

Publié le par LEHMANN LIONEL


Petit dèj américain à notre hotel " El Salvador " puis découverte des rues d Uyuni :



c est une ville terne, sans grand intéret, axée principalement sur le tourisme et sa fameuse excursion dans le salar :

3 agences plus tard, nous choisissons un tour de 3 jours " todo includo "
pour le lendemain matin .


10 h 30, nous partons à 8 dans un landcruiser direction le salar : un couple de néo-zélandais, un australien, une française, le chauffeur, la cuisinière, une bouteille de gaz sur le toit, des duvets et c est parti !

Niché à plus de 3 600 m, le salar d Uyuni est la plus vaste réserve de sel au monde : ayant plu la veille, la surface reflète à la perfection nuages et ciel bleu, au point de masquer l horizon : on a vraiment l impression de voler parmi les nuages : une expérience aux frontières et réel et sans nul doute le paysage le plus spectaculaire qu il nous ait été donné de voir au cours de notre tour du monde ...

















Puis direction l isla Incahuasi, couverte de cactus et entourée du salar : une vision à couper le souffle !!
Après avoir " cuisiné " Edwige avec quelques épices, nous continuerons notre route, traversant plusieurs villages isolés pour atteindre Atulcha : partie de football mémorable avec les jeunes locaux sur un vieux terrain de basket, à  presque 4 000 m d altitude, pour Edwige et moi .
Ce soir, nous dormirons dans un hotel ... de SEL, assez spartiate mais original !



Et non, ce ne sont pas des pellicules provenant de ma gouffa qui parsèment le lit à mon réveil mais le mur qui s est effrité pendant la nuit ( je rappelle qu il est en sel, comme le lit, la table et tout ce qui compose notre habitation : çà tombe bien, on n avait pas de salière ...



4  h de landcruiser plus tard, arret repas devant un lac riche en minéraux et peuplés de flamants roses.
Puis on serpente à travers des hautes terres plus isolées avec d insoliyes formations rocheuses, appelées Valles de rocas.



Après 170 kms de pistes cahoteuses à travers de fabuleux paysages, la route descend jusqu à Arbol de Piedra ( l arbre de pierre ).
Enfin, après 10 h de route, nous arrivons à la " laguna colorada ...

un lac rouge-vif, riche en algues et planctons et peuplé d une 100 ène de flamants roses ...




Nous dormirons dans un refuge très sommaire : au menu, dortoir qui sent le renfermé, des cartons come sommiers et pour Edwige, renforcés par des capotes usagées, le rève !!
Pastas et jeu de carte animeront cette soirée autour d un pinard local : demain, lever à 3 H 30 ...

Décollage à 4h du mat. pour contempler, frigorifiés, les champs de geysers à 4 850  m d altitude, avec ses mares bouillonnantes, ses fumerolles et l odeur nauséabonde des vapeurs sulfureuses.
A 6 h, au pied du Cerro Polches, nous nous baignerons dans des thermes à 30 ° ( il fait 5 ° à l extérieur ... ) : véritable petit paradis après les nuits glaciales du salar ...


Direction ensuite la " laguna verde ", magnifique lac bleu-vert ( 4 400 m ), concentré en carbonates de plomb, de soufre, d arsenic et de calcium; derrière lequel se dresse, majestueux, le volcan Licancabur ( 5 960 m ) coté bolivien ( après l avoir vu coté chilien dans la vallée de la luna ...
Après un retour mouvementé de 7 h à Uyuni, nous choisirons par chance un des seuls hotels de la ville avec de l eau chaude ( les canalisations ayant cédées à cause de la pluie ... ), non négligeable après 3 j dans le froid ...
Notre départ pour Tupiza a été reporté au lendemain matin .

Publié dans bolivie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Merci pour ces superbes photos qui nous font voyager avec vous! Ca donne envie d'aller voir plus loin que le bout de son nez!!!!!
Répondre
M
superbes les photos commes d'habitude, j'ai bien aimé le guide de Bolivie bien soutenu par une force colossale et bien sur la casserole, la cuisson était comment ? A point ou bien mijotée ?<br /> Gros gros bisous
Répondre