DE COPACABANA A LA PAZ ...

Publié le par LEHMANN LIONEL

Après 3 h de bus, nous voilà à la frontière péruvo-bolivienne : formalités douanières et un tampon de plus sur le passeport qui commence à etre bien rempli ...
 
Arrivée à Copacabana, charmante ville nichée entre 2 collines, surplombant le lac Titicaca, et où se trouve la seule et unique plage publique de BOLIVIE .

Visite du centre et de sa cathédrale mauresque d un blanc éclatant, flanage dans les ruelles .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous logerons à l " hostal emperador ", sympathique batiment à plusieurs étages avec un mirador et dont les murs sont peints en rose : ce soir, ce sera resto classe à la " cupula " avec baies vitrées offrant un large panorama sur le lac ( encore lui ) avec au menu une fondue savoyarde ( eh oui ! ) avec du vrai gruyère, un délice !
Le tout au son d un jeune flutiste venu jouer la sérénade...

Petit désagrément le lendemain matin : l agence où nous avons réservé un trajet pour La Paz la veille est fermée : au revoir notre petite avance !
Nous prenons donc un collectivos local entourés de 15 locaux et c est parti pour les routes escarpées et sinueuses conduisant à la capitale bolivienne.
A Tiquina, il faudra traverser pour la dernière fois un bras du lac Titicaca, dans un ballet incessant de voitures et de bus parqués dans de larges barques de bois ...

3h plus tard, au détour d un virage, au beau milieu de la tentaculaire banlieue d " el alto ", la vision coupe littéralement le souffle : la capitale la plus haute du monde ( 3 660 m ), accrochée aux parois de la gorge, descend en pente raide, et dans le lointain se dessine le sommet enneigé du majestueux mont Illimani ( 6 402 m ).
Nous prendrons un taxi jusqu à un hotel, le " majestic " , avant d aller arpenter les ruelles emplies de magasins, dans une foule pullulante ...
 















Ce soir c est le réveillon : nous avons réservé une table dans un restaurant gastronomique, le " tambo-colonial ".
A la carte, ce sera truite au Chardonnay, mousse maison et glace, sans oublier quelques verres de singasour ( cocktail bolivien ), un repas succulent !
Il est 22 H et malgré l effervescence dans les rues, la fatigue prend le dessus : nous rentrons à l hotel, Edwige s endort aussitot devant tv5 monde avec au programme P.Sébastien et son plus grand cabaret...
Je la réveillerai à minuit, au son des 100 ènes de feux d artifices tirés de toute part pour nous souhaiter les voeux de 2008 : encore une soirée mémorable !!
A vous tous, nous vous souhaitons également nos meilleurs voeux de bonheur et de santé pour cette nouvelle année : TRES BONNE ANNEE A TOUS !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Au terminal de bus, c est l effervescence : du monde partout !
Nous apprenons alors qu il n est pas du tout sur que nous puissions quitter la ville ce soir, à cause des conflits politiques internes : verdict ce soir !
Nous serons mème pris à parti par la TV bolivienne avec une journaliste peu farouche et son caméraman tout terrain : au 1 ier plan, ce sera un " no entiendo " d Edwige avec au second plan ma gueule esquissant un petit sourire : aujourd hui, nous passons à la télé !
Retour au centre-ville, petite manucure étoilée pour Edwige ( on est traveler où on l est pas .. ) et une bonne grosse frayeur au cybercafé  ( un de nos comptes a disparu de l écran, du en fait au passage à la nouvelle année, ouf ... )
17H, on nous confirme que le bus partira bien, à 18 h 45 : en fait, ce sera plutot 19h 30 ... direction la charmante ville de Sucré ... arrivée prévue 12 h plus tard : nous, on aime le bus ... 

 

Publié dans bolivie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article